• l'EMDR DSA

    l'EMDR

     

     EMDR signifie : Eye Movement Desensitization and Reprocessing C’est-à-dire :   Désensibilisation et retraitement de souvenirs traumatisants par des mouvements oculaires.      DSA signifie : Désensibilisation par Stimulations Alternées, ces stimulations pouvant être   Visuelles, Auditives ou kinesthésiques.

      L’approche DSA enrichit l’EMDR par l’utilisation de stimulations bi-latérales pouvant être   visuelles, auditives ou kinesthésiques.

      Cette Thérapie repose sur le mouvement de l'oeil, un balayage rapide de droite à gauche,   alors même que la personne se reconnecte à l'événement traumatisant par la pensée et la   verbalisation préalable à son thérapeute

     

      Le procédé d’EMDR a été découvert par hasard par une psychologue américaine, Francine Shapiro, il est aujourd’hui reconnu à travers le monde. Les différentes études réalisées ont confirmé son efficacité.

     Son principe ? Penser au souvenir douloureux et réaliser des stimulations bilatérales alternées. Notamment des mouvements oculaires de gauche à droite.

     L’EMDR-DSA fait partie des thérapies brèves, qui permettent d’aider ces personnes à apaiser leurs souffrances, voire, à totalement les faire disparaître en quelques séances seulement.

     

     L’EMDR DSA et l’hypnose : deux thérapies bien différentes

    Souvent confondue, l’EMDR n’est pas une forme d’hypnose. Il s’agit d’une thérapie à part entière qui se pratique à l’aide de matériels ou seulement avec les mains du praticien, visant à stimuler le cerveau du patient de manière alternée (à gauche et à droite), par des mouvements oculaires, des sons ou en tapotant une partie du corps du patient.

     

     

     

    En savoir plus : Interview  sur Europe 1 :  ICI

    .

     

     

    Article à cliquerl'EMDR

     

  • Pour qui? pourquoi?

    La thérapie EMDR est aujourd'hui considéré comme un traitement de référence pour:

    - Gérer un état de stress post-traumatique résultant d’un événement psychologiquement traumatisant (accident, deuil, abus sexuel, catastrophe naturelle, attentat, viol, deuil, accident, violences etc.) ;

    - Traiter les troubles  : dépression, risque de suicide, dépendance à la drogue ou à l’alcool.

    - Bénéfique sur certains symptômes associés aux états de stress post-traumatique (anxiété, cauchemars, douleurs).

     

    Certification de compétences


  • Déroulée d'une séance

     

    Lors d’une thérapie EMDR, plusieurs séances sont nécessaires afin de passer à travers différentes phases du traitement. Le nombre total de séances dépend de chaque personne, de la gravité de ses symptômes et de l’importance du traumatisme.

     

    Au fil des séances, le patient intègre dans son histoire les événements difficiles qu’il a vécus ou des blessures trop longtemps enfermées en mémoire, et cesse d’en souffrir.

    Il modifie puis élimine petit à petit ses émotions, résorbe ses déséquilibres psychocorporels en ramenant le souvenirs dans l'espace limbique du cerveau, neutralisant ainsi les émotions liées, tout en restaurant son estime de soi.

    La personne cible le souvenir douloureux, les images et pensées négatives associées à l’événement traumatique, et les émotions ressenties ; il effectue des mouvements oculaires en suivant le geste du thérapeute ou reçoit des SBA, stimuli alternés droite/gauche, tout en évoquant de façon séquentielle ce qui se passe en lui (pensées, idées, sensations, émotions) ; il observe son état intérieur se modifier jusqu’à disparition totale de toutes les émotions négatives.

    Il peut alors consolider de nouvelles pensées positives associées à son histoire de vie.

     

     

    Le traitement est divisé en huit phases distinctes qui comportent :

    *Le diagnostic et la planification de la thérapie EMDR

    *La préparation et la relaxation

    *L'évaluation

    *La désensibilisation

    *L'ancrage

    *Le bilan corporel

    *La conclusion

    *La réévaluation

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique